AGENCE ERASMUS , PARTENAIRE CLÉ POUR LA MOBILITÉ DES APPRENTIS

Interview de Laure COUDRET-LAU, Directrice de l'Agence ERASMUS +

Quels sont les soutiens de l’Agence Erasmus + à la mobilité des apprentis ?

L'Agence Erasmus + France / Education Formation met en œuvre le programme Erasmus + sur l'ensemble du territoire national, métropolitain et ultramarin. Le programme comprend un important volet consacré à la mobilité des jeunes de la formation professionnelle initiale: en 2017, plus de 20 000 bourses pourront ainsi être financées dans ce cadre. Ces mobilités sont majoritairement de 3 à 4 semaines cependant. C'est pourquoi, à la faveur de l'augmentation prévue du budget d'Erasmus +, l'Agence s'engagera pleinement pour favoriser des mobilité de plus longue durée.

Les séjours de courte durée font parfois l’objet de critiques au motif qu’il s’agirait plus de visites touristiques que de formations, qu’en pensez-vous ?

Les séjours financés par Erasmus + sont quasi exclusivement des stages en immersion dans des entreprises :  ils constituent des moments formateurs à tous points de vue, professionnel et humain - et ce d'autant plus que beaucoup des jeunes concernés ne sont jamais allés à l'étranger auparavant. C'est donc une opportunité formidable pour des jeûnes généralement moins favorisés. En outre, depuis 2016, ces séjours en mobilité peuvent être reconnus dans le diplôme du Bac Pro. Bien loin de "visites touristiques", il s'agit bien au contraire d'expériences formatrices, préparées par les établissements de formation des jeunes, et qui ouvrent la voie à des mobilités plus longues dans la suite des parcours.

Identifiez vous des besoins spécifiques aux apprentis pour les encourager de partir à l’étranger pendant un trimestre ou plus ?

Au plan individuel, des mobilités longues ne s'improvisent pas: elles doivent être préparées avec le jeune, ses enseignants mais aussi sa famille pour atténuer les appréhensions qui se font légitimement jour et pour que l'expérience a l'étranger, qui va constituer un "saut dans l'inconnu" pour le jeune, soit la plus bénéfique possible. Une bonne préparation est aussi un gage de retour réussi.
Au plan institutionnel, il nous faut collectivement progresser pour que ces séjours longs à l'étranger soient reconnus dans les parcours de formation et de certification, à l'image des systèmes de reconnaissance dans l'enseignement supérieur qui ont permis aujourd'hui que la mobilité à l'étranger se développe de manière très importante pour les étudiants.

Comment l’Agence Erasmus + prévoit elle d’agir pour accompagner le développement de la mobilité longue des apprentis ?

La mobilité à l'étranger pour les jeunes de la formation professionnelle initiale rencontre un fort engouement en France: avec le budget actuellement disponible, Erasmus + ne peut répondre qu'à une demande de bourse sur deux. La question des moyens est donc centrale. Les séjours longs induisent en effet des bourses mieux dotées (jusqu'à 8 fois le coût moyen d'un bourse pour un séjour court). Pour que la mobilité longue des apprentis, qu'à l'unisson de nombreuses organisations nous appelons de nos vœux, ne se développe pas au détriment des séjours courts, nous devons collectivement rester vigilants sur les dotations allouées au volet Formation professionnelle d'Erasmus + à l'échelle européenne.

L'Agence Erasmus + France / Education Formation  assure, pour la France,  la promotion et la gestion de plusieurs programmes et dispositifs communautaires, notamment Erasmus + sur les volets éducation et formation.

Le site de l'Agence Erasmus + est une mine d'informations pour tous ceux qui s'intéressent à la mobilité européenne.